10 façons écologiques de lutter contre les acariens et soulager réellement les allergies

acarien

Des éternuements et une respiration sifflotante ? Il y a des chances que les acariens soient la source de votre souffrance.

De fortes concentrations de poussières allergènes d’acariens sont un facteur de risque important pour le développement des allergies et des maladies connexes telles que l’asthme et la rhinite (rhume des foins). Quatre-vingt pour cent des enfants et des jeunes adultes souffrant d’asthme sont sensibles aux acariens de la poussière. Et des études à l’Institut national des sciences de la santé environnementale (NIEHS) suggèrent que plus de 45 pour cent des foyers ont une literie avec des concentrations d’acariens qui dépassent le niveau d’une sensibilisation allergique.

Les acariens sont des créatures microscopiques qui se développent dans les endroits chauds, sombres, avec des températures humides et des niveaux d’humidité de 75 à 80 pour cent. Ils se développent dans la literie parce que c’est là où ils trouvent la nourriture en grande quantité : Ils se développent sur les peaux mortes et autres déchets des hommes ou animaux.

Sous le microscope, les acariens apparaissent comme des arachnides ressemblant à des araignées aveugles. Ils respirent par la peau, ils sont insensibles aux poisons, de sorte que les insecticides sont inefficace, même si vous choisissez de les utiliser.

Vous pouvez également trouver les acariens dans les rideaux (car ils emprisonnent la poussière facilement) et sur les plumes, fourrures, textiles à base de protéines et d’autres fibres organiques. La literie polyester est aussi un refuge bien connu pour les acariens car il retient l’humidité de la transpiration.

10 façons de minimiser les acariens de manière écologique :
Ce sont les matières fécales et les corps des acariens qui sont les allergènes, les tuer tous ne supprimera pas l’allergène, bien que la réduction des populations est toujours une aide considérable. Pour minimiser les populations d’acariens, vous avez besoin de faire des changements dans vos habitudes de vie et de nettoyage quotidien.

1. La lumière solaire directe tue les acariens, donc placer la literie au soleil chaque fois que possible. (Soyez conscient, cependant, que des allergènes extérieurs peuvent alors s’accrocher à votre literie.)

2. Les acariens meurent lorsque l’humidité tombe en dessous de 40 à 50 pour cent, utiliser un déshumidificateur si le temps est humide.

3. Laver les draps une fois par semaine avec de l’eau chaude devrait tuer les acariens.

4. Laver les tapis à la vapeur amoindrit considérablement les populations d’acariens et décourage la croissance de la population.

5. Un nettoyage à la vapeur (à l’aide d’une petite machine qui chauffe les surfaces avec de la vapeur sèche) tue les champignons, les acariens, les bactéries et autres indésirables. Ceci est une bonne façon de nettoyer la literie comme les matelas.

6. La lanoline naturelle en laine repousse les acariens, une autre raison d’acheter une literie en laine. Vous pouvez également investir dans des couettes anti-acariens écologiques.

7. Les études à NIEHS ont trouvé une réduction significative des acariens avec des couvertures d’allergènes combinés avec une literie correctement lavée, un nettoyage à la vapeur à sec et passer l’aspirateur. L’aspiration seule n’a pas fonctionné aussi bien que la combinaison de l’aspirateur avec le nettoyage à la vapeur.

8. Acheter un nouvel oreiller tous les 6 mois (la poussière et les acariens vivent dans les oreillers).

9. Éliminer les moquettes et tapisseries (en particulier sur les sols en béton parce que le béton génère l’humidité). Décorer avec des tapis lavables à la place.

10. Placez les peluches dans le congélateur (dans un sac en plastique hermétiquement fermé), et agiter vigoureusement à l’extérieur après les avoir retirés du congélateur. Ou, laver les jouets en peluche fréquemment.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply