Le Loge du parc national de Loango au Gabon va réouvrir

Une loge de renommé écotouristique mondial réouvrira dans le parc national de Loango au Gabon plus d’un an après sa suspension en raison d’un différend avec les autorités sur l’accès des vols à destination de la région.

Le Loango Lodge rouvrira le 15 Décembre, après que son propriétaire, l’Eden de l’Afrique, et sa société soeur SCD Aviation aient conclu une entente avec les autorités de l’aviation civile. SCD Aviation est une compagnie aérienne régionale qui assure le transport de touristes de Libreville, la capitale du Gabon, jusqu’au parc.

Eden de l’Afrique, que tout sera mis à niveau avant la ré-ouverture. Il ajoute que la société emploi 130 personnes locales, ce qui en fait le principal employeur dans le domaine.

Le Parc national de Loango est célèbre pour sa diversité d’habitats et d’espèces. Le parc comprend des forêts tropicales,des savanes, des zones humides, et plages de sable blanc et bien sur des espaces réservés aux gorilles, mais aussi les éléphants de forêt, d’importants sites de nidification des tortues marines, et des chimpanzés. Loango pourrait être encore mieux connu pour sa population d’hippopotames qui ont été photographiés par le National Geographic en train de «surfer» dans les vagues de l’océan.

Au fil des ans la loge et ses camps satellites ont fourni un soutien à plusieurs expéditions scientifiques et des sites de recherche, y compris les programmes gérés par l’Institut Max Planck, l’Académie des Sciences de Californie, et la Wildlife Conservation Society (WCS).

Le Parc national de Loango est un élément clé de la vision de l’ancien président Omar Bongo Ondimba du Gabon qui veut devenir le «Costa Rica de l’Afrique centrale», en l’aidant à diversifier son économie qui est fortement dépendante de l’extraction des ressources naturelles, notamment le pétrole brut. Dans le cadre de cet effort Bongo a créé un réseau de 13 parcs nationaux en 2002.

Mais l’écotourisme au Gabon est lent à se développer et l’enthousiasme initial s’est estompé, remettant en question l’engagement du gouvernement pour des zones protégées. La réouverture de Loango écotourisme , un opérateur majeur peut maintenant l’élan et voir même donner le coup de fouet nécessaire pour le secteur.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply